ARTICLES AVEC LE TAG : "Montataire"



Ce moelleux aux pommes mes enfants me le demandent tout le temps car ils ne savent pas le faire. Je l'ai appris à mes petits-enfants. Mais il y a des astuces !

Ma mère faisait ce civet de lapin assez régulièrement puisqu'on habitait à la campagne et que ma grand-mère élevait les lapins. Et moi le civet j'en avais un cérémonial. C'est associé à ma mère. Mais elle n'aimait pas cuisiner. et curieusement de temps en temps il y avait ce civet.

"Cette recette vient du Portugal c'est ma maman qui faisait ce gâteau. J'ai eu du mal à le faire car je ne l'avais jamais fait au Portugal, je n’avais jamais assisté je n’étais pas douée pour la cuisine je fuyais toujours. Je mets légèrement moins de sucre car la pâtisserie portugaise est très sucrée."

" C'est le premier plat qui m’a donné envie de faire la cuisine. J’étais pas forcément le bienvenu dans la cuisine mais pour les croques monsieur ça se passait autrement ! On pouvait mettre son grain de sel.... J’ai gardé cette tendresse pour ce sandwich."

La tarte Myrtille, un souvenir d'enfance de la Bourboule ! Quand j'étais petit, j'étais asthmatique, alors j'allais dans un centre et à côté, il y avait un champs avec des myrtilles.

Dans le restaurant dans lequel je travaillais, il y a avait une grosse carte, du choix, mais avec mon collègue on a mangé du poulet coco tous les midis pendant deux mois.

Mes parents ont été poissonniers à Montataire de 1959 à 1979, au 73 rue Jean Jaures. Toutes les semaines, ma mère cuisinait des coquilles saint Jacques.

Le moka de mémé il est généreux comme elle, énorme comme on l'aime, succulent pour tous ceux qui préfèrent la vie avec du beurre !!!

L'origine de cette recette est dans ma famille ; il y avait une arrière grand mère qui était cuisinière à domicile chez des grands bourgeois, vers 1920-1925.